There's a room where the light won't find you
 

Le masqué et la griffue. [PV Keyora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Lun 25 Jan - 19:02

La nuit était à son paroxysme de noirceur. Sans lanterne, un humain aurait grande peine à voir son chemin à plus de trois mètres devant lui. Mais l'obscurité n'était pas un problème pour Skull. Elle offrait une excellente protection, et il arrivait à l'elfe de se sentir plus en sécurité dans les coins sombres que chez lui.
Courant de toits en toits, il sautait au dessus des ruelles étroites. Il était rare qu'il se rende à la Hauteville, mais ce soir, il avait envi de laisser libre cour à son instinct de voleur.
Oui, Skull avait un faible pour le vol. Et quoi de mieux que de voler aux riches ? La plupart du temps, ces derniers n'étaient pas dignes de leur fortune. Ils restent assis sur leur tas d'or tandis que les habitants de la Basseville se battent pour survivre. Entre ses mains, cet or serait destiné à un meilleur usage.
L'elfe aimait bien réajuster la balance et donner les fruits de ses méfaits à certains pauvres habitants. L'or était rarement pour lui, il n'avait pas besoin d'une grande fortune.
Pour l'heure, Skull parcourait par les toits quelques ruelles peu éclairées et fréquentées. On avait beau être à la Hauteville, il fallait bien que certains endroits soient quelques peu oubliés du grand publique.
S'arrêtant prêt de l'arrête d'un toit, il regarda en bas. Personne. Il devait bien y avoir, quelque part, un riche représentant en déplacement pour il ne savait quelle affaire importante dont personne n'entendrait parler ! Quoi, même les riches avaient peur des nuits noires, maintenant ?
Il n'y avait certes personne dans cette ruelle, mais Skull vit un grand vieux bouclier cabossé abandonné là, poussiéreux, derrière des tonneaux à moitié détruits. Voila qui était parfait pour une chasse silencieuse.
Utilisant sa télékinésie, l'elfe fit léviter le bouclier jusqu'à lui, puis monta dessus. Rien n'était plus pratique que de voyager comme ça.
Survolant ainsi les rues, Skull entendait des voix provenant d'une grande et belle maison. Une fête était manifestement donnée, ou une quelconque réception. Etait-ce là la cause de ce peu d'animation au dehors ?
Quelques minutes s'écoulèrent lorsqu'enfin, l'elfe vit une proie potentielle. Un homme marchait à grands pas, le visage dissimulé sous un capuchon et les épaules couvertes d'une cape richement décorée. L'homme devait forcément avoir de l'or sur lui.
Posant le bouclier sur un toit aussi délicatement que possible, Skull descendit et marcha doucement sur les tuiles.
Scrutant l'inconnu depuis le haut des bâtiments, il cherchait comment dévaliser ce dernier de manière pas trop...ennuyeuse.
Utilisant son pouvoir de vision nocturne, Skull que des cordes proprement enroulées trainaient là, devant un marché fermé. L'elfe les prit magiquement et les fit s'enrouler en quelques secondes autours des pieds de l'homme.
Avant même de s'apercevoir ce qui lui arrivait, ce dernier se retrouva suspendu la tête en bas, s'élevant lentement jusqu'à l'elfe masqué sur le toit. Une fois amené à sa hauteur, Skull immobilisa l'homme et s'approcha de lui. Ce dernier, en voyant qu'il avait été piégé par le criminel Skull Shadow, afficha une expression terrifiée, ou du moins, cela y ressemblait-il...difficile à dire, lorsque le visage de la personne est à l'envers, et que cette dernière essayait de parler tout en ayant perdue sa voix.
Le masqué tandis le bras jusqu'au coté gauche de la ceinture de l'homme et y décrocha une bourse de cuir remplie à moitié de pièces d'or. Voila qui était satisfaisant.
Skull accrocha ensuite l'autre extrémité de la corde à la rambarde d'un balcon, après quoi il regagna le sol. Avant de partir, il donna une tape sur l'épaule de l'humain toujours suspendu à l'envers.

"En espérant vous revoir très vite."

Après quoi il s'en fut.
Arpentant les ruelles males éclairées, il se rapprocha des quartiers plus animés ou se tenaient auberges et bordels. La nuit n'était pas fini, qu'allait il pouvoir faire, à présent ? Il n'était évidemment pas question d'aller dans un quelconque établissement précédemment cités. Pas ce soir, du moins. Alors qu'il soupesait le contenu de la bourse volée, Skull senti une présence derrière lui. Des gardes ? Non, l'humain n'avait pas eu le temps d'attirer une patrouille, être détaché, et donner la piste. D'ailleurs, quelle patrouille se décarcasserait à fouiller de fond en comble de sombres ruelles en pleine nuit pour une simple bourse ? Peut-être était-ce quelques brigands des rues qui auraient entendus le joli tintement de pièces. Cela était plus plausible. Certes, il se trouvait près de bars, mais les lieux fréquentés ne faisaient pas toujours reculer les malfrats.
Qu'ils viennent, Skull les attendait de pied ferme. Il avait besoin de se défouler.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Sam 30 Jan - 21:49







Le masqué et la griffue



Mmpf... Je détestais quitté l'arène pour rien. J'ai toujours détesté ça. Enfin, en l’occurrence, ce n'était pas vraiment pour rien : Phil m'avait encore emmené à l'extérieur pour fêter ma victoire du jour. Pourquoi ne pouvait-il pas simplement apporter une bouteille comme il le faisait avant ? Qu'est ce que ça pouvait bien lui faire que je reste enfermé dans l'arène ou pas ?! Le résultat restait le même de toute façon...  Surtout que quitte à me faire sortir, il aurait au moins pu me laisser boire une autre bouteille ! Hein ? Ouais, c'est pour ça que j'étais de mauvaise humeur. Enfin bref, ça n'a pas d'importance.  Avançant d'un pas rageur dans les rues vides de la Hauteville, je restais silencieuse alors que le nain se tenait à mes côté avec un regard inquisiteur.

- Tu vas arrêté de bouder Kiowara ? Ce n'est pas parce que tu tiens bien l'alcool que je vais te permettre de rentrer complétement torchée !

Soupirant, je levais les yeux au ciel. C'était pas comme si ça allait me tuer de boire un verre ou deux de plus. Mais il était vrai que mes pas n'étaient pas tout à fait droit, quoi que pas chancelant non plus. Et puis je commençais à avoir un peu mal au crâne... sans parlé de mon hoquet qui ne voulait pas cesser et du fait que j'avais un peu de mal à articuler une phrase juste. Mais j'aurais pu boire d'autres verres quand même !

- Vous ... Hic ! Vous z'êtes pas drôle...  Hic !

Le nain répondit d'un sourire mi-amusé, mi-lassé. Il s'apprêtait à répliqué quelque chose quand un bruit sourd se fit entendre. C'était semblable à des cris étouffé... Étrange. Mon maitre, curieux comme toujours, se dirigea vers la source du son. Nous finîmes alors par tomber sur un homme pendu par les pieds.

- Heeeeuuuu... Kécécé ? .. Hic !...

Ouais, même alcoolisée je suis capable de me rendre compte que quelque chose n'est pas normal. Et puis j'en étais pas encore au point de voir des petits rats roses qui dansent la samba en robe de bal.

- ... Pas la moindre idée.

Phil était aussi perdu que moi. Il prit tout de même quelques minutes pour discuter avec l'homme. Un voleur ? Boarf ! La belle affaire ! Comme si ça nous regardait ! De toute façon, les voleurs, ce n'étaient pas rare et on ne pouvait rien y faire. Mon propriétaire se tourna vers moi, comme pour me demander de détacher l'homme, mais se rendant compte de mon état, il se ravisa. Cela lui prit quelques minutes, le temps qu'il arrive à la bonne hauteur en fait, mais il parvint à détacher l'humain. Celui-ci nous remercia avant de disparaitre dans la nuit. Visiblement il ne tenait pas à rester dans les parages.

- Skull Shadow hein ? Voilà qui est intéressante...

Je posais sur lui un regard interrogateur.

- C'est un voleur, j'ai déjà entendu parlé de lui plusieurs fois. Les rumeurs vont vite tu sais. Mmm... Dis moi Kiowara ? Tu te sent capable de te défendre ? Malgré ton état ? Parce que j'aimerai beaucoup récupéré cette bourse. Les Aznivs ne sont sans doute pas les meilleures personnes au monde, mais ça ne justifie pas le vole.

J'hochais la tête. De toute façon, ce n'était pas un voleur de pacotille qui allait effrayer la championne de l'arène. Ainsi, nous nous mîmes en quête du fugitif. Cela nous prit quelques minutes sans que nous vîmes personne. Jusqu’à ce que ma vue féline me permette d'apercevoir quelqu'un portant un masque et s'amusant avec une bourse. C'était notre homme ! J'aurai apprécié une approche discrète, même si mes yeux brillant dans le noir n'aidaient pas, mais Phil n'aimait pas attaquer dans le dos. Il fit donc plusieurs pas vers le voleur. Celui-ci semblait nous avoir entendu et se préparait même à nous accueillir. Mais je connaissais bien le nain, il était plus dangereux qu'il n'y paraissait. Restant tout de même à une distance raisonnable, il aborda le masqué :

- Excusez moi, Monsieur. Je ne souhaite pas vous importuner mais il est venu aux oreilles de mon acolyte et de moi même que la bourse en votre possession ne vous appartient pas. Alors, voudriez-vous nous la remettre je vous prie ?

Je gardais mes griffes rentrées pour le moment. L'alcool commençait à se dissiper doucement mais je percevais encore une partie de ses effets. Attaquer maintenant n'était pas une bonne idée...

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Lun 1 Fév - 19:38

Skull attendait que les deux nouveaux arrivants se rapproche pour esquisser un quelconque geste. Son esprit restait à l'affût du moindre son, du moindre mouvement suspect prouvant que ces inconnus en avaient bel et bien contre lui. De deux choses l'une : soit ce petit groupe voulait lui prendre l'or, soit il ne s'agissait que de simples passants qui se rendaient à une taverne. Auquel cas, ils ne feraient que lui passer à coté...

Finalement, la première option fut la bonne, mais les poursuivants ne se jetèrent pas sur Skull comme il l'avait prévu. Alors que les truands étaient en général des individus violents qui préféraient le muscle à toutes autres formes de procès, l'elfe entendit une voix s'élever dans son dos.

"Excusez-moi, Monsieur. Je ne souhaite pas vous importuner mais il est venu aux oreilles de mon acolyte et moi-même que la bourse en votre possession ne vous appartient pas. Alors, voudriez-vous nous la remettre, je vous prie ?"

Quelques peu surprit par un tel langage, Skull compris qu'il n'était pas tenu par un brigand sans vergogne, poignard en main. Le masqué se redressa, puis se tourna lentement vers ses interlocuteurs, tournant dos à la lumière de la ruelle animée.
Devant lui se tenait un cortège bien amusant. Un nain accompagné d'une femme...
Le regard de Skull s'arrêta sur le visage de cette dernière. Ou plutôt sur sa tête. Des oreilles de canidé. Ce n'était pas une femme, mais une Shapeshifter. Il n'avait pas été donné à l'elfe d'en croiser très souvent dans sa vie. Bien sur, il en avait déjà vu, mais d'aussi près, cela était amusant de voir une espèce autre que celle des elfes avoir des oreilles pointues.

Tournant lentement la tête vers le nain, Skull prit la parole sur un ton non pas empreint de colère, mais de menaces. Bien sur, le masqué avait quelques principes, et le fait que, pour une fois, un inconnu veuille rendre justice non pas avec des : "Halte-là !" ou des : "Plus un geste, sal chien !" demandait à l'elfe de répondre avec autant de courtoisie qu'il se devait, mais si ce nain et sa...partenaire comptaient bel et bien rendre justice, probablement risquaient-ils d'en venir aux mains, et mieux valait leur montrer qu'il n'était pas du genre à plaisanter ou à être facilement intimidé.

"J'en conclu que vous tombé sur ce pauvre pendu ? Il a dût réveiller le quartier avec ses misérables cris. Dites-moi, maitre nain, pourquoi tenez-vous tant à récupérer cet or qui n'est pas le votre ? Pensez-vous que cet homme, qui sans conteste est propriétaire d'une certaine fortune, verra une différence, si minime soit-elle, en ouvrant son coffre demain ? Croyez-moi, ces pièces seront destinées à un bien meilleur usage en ma possession."

Pendant qu'il tenait son discours, Skull n'avait cessé de garder un œil sur la Shapeshifter. Certes, les nains étaient souvent plus dangereux qu'il n'y paraissait, car ils avaient plus de force et des os plus épais, mais la femme-animal était sans conteste la personne la plus à craindre entre ses deux interlocuteurs. Qui savait en quoi elle pouvait se transformer ?
Les yeux verts légèrement luisants dans le noir, l'elfe restait méfiant, guettant un geste, une expression trahissant les pensés des deux inconnus...
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Sam 6 Fév - 19:24







Le masqué et la griffue



Blablabla... D'un oeil distrait, j'observais Phil et son interlocuteur. Leur discussion était d'un ennuie... Tout ça pour une stupide bourse. Enfin, avec un peu de chance, les choses ne tarderaient pas à dégénérer et je pourrais me détendre un peu les muscles. Je détaillais rapidement l'individu, enfin, autant que le permettait mon état encore légèrement euphorique à cause de l'alcool. Il portait un masque et une armure sombre. Je renâclais. Encore un qui était tellement peu sur de lui au combat qu'il sentait qu'il avait besoin de protection. Pitoyable. Il n'y a que les trouillards qui ont besoin de se protéger à ce point.
Le ton de l'inconnu fut bien menaçant pour une personne tel que lui. Je n'aimais pas ça, et le nain n'apprécierai sans doute pas non plus.

"J'en conclu que vous tombé sur ce pauvre pendu ? Il a dût réveiller le quartier avec ses misérables cris. Dites-moi, maitre nain, pourquoi tenez-vous tant à récupérer cet or qui n'est pas le votre ? Pensez-vous que cet homme, qui sans conteste est propriétaire d'une certaine fortune, verra une différence, si minime soit-elle, en ouvrant son coffre demain ? Croyez-moi, ces pièces seront destinées à un bien meilleur usage en ma possession."

Je me mis à jouer rapidement avec mes griffes, faisant comprendre à Phil que, s'il le désirait, je pouvais régler ce différent rapidement. Le nain me fit signe d’arrêter de la main. De toute évidence, mon idée ne le tentait guère. Je ne pus retenir un soupir et mes griffes reprirent leur place initial dans un tintement métallique. Bon... J'allais devoir patienter.

Phil resta un petit moment silencieux. Jaugeant le voleur du regard. Je pouvais lire une grande méfiance dans son regard ainsi que de la réflexion. Rhaaaaa ! Pourquoi passait-il autant de temps à réfléchir ?! Finalement, la voix du nain s'éleva.

- Il est vrai qu'il ne verra sans doute pas la différence mais...

Il fit une légère pause tandis qu'un sourire amusé apparut sur son visage.

- Mais étrangement, j'ai du mal à croire que cette bourse sera plus utile dans les mains d'un voleur. Allez savoir pourquoi ?

Je dévoilais mes canines. Comme d'habitude, Phil n'avait pas perdu son calme même face à une personne menaçante, ou en tout cas qui se voulait l'être. C'est en partie pour ça que j'avais du respect pour ce nain, peu importe la situation, il gardait toujours son calme et un léger sourire. Contrairement à moi. Bah, je préférais l'action à la parlotte, que voulez vous ? On ne se change pas.

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Lun 8 Fév - 19:39

Skull entendit un petit cliquetis. La Shapeshifter jouait avec des choses attachées à sa main. Cela semblait être des lames. Surement cela lui servait d'arme.
Décidemment, elle devait être la plus menaçante des deux interlocuteurs.
Puis le nain fit un signe de la main à sa partenaire, laquelle rangea ses armes, affichant au passage une expression peu réjouie. Etait-il le patron de cette fille-animal ? Peut-être. Toujours est-il qu'elle désirait manifestement en découdre. L'elfe sourit légèrement. Elle n'allait pas être déçue si ils en arrivaient aux mains. Elle ne savait pas à qui elle avait affaire.
Après avoir laisser planer un silence dût à son temps de réfléxion, la nain donna sa réponse :

"Il est vrai qu'il ne verra sans doute pas la différence mais..."

Mais ? Ce "mais" planant ne plaisait pas à Skull. Il est vrai qu'il était dans la nature des nains de s'entêter...

"Mais étrangement, j'ai du mal à croire que cette bourse sera plus utile dans les mains d'un voleur. Allez savoir pourquoi ?"

Voyez-vous cela ? Pourquoi cela n'étonnait pas une seule seconde que le nain ne lâche pas prise ? Tant pis. Il voulait se battre ? C'était irréfutable. Cependant, Skull voulait tout de même poser une dernière question.

"Il semblerait que nous soyons dans une impasse. Vous voulez la bourse, et je la veux. Vous et moi savons pertinemment que le principe maintient cette querelle plus que l'or, n'Est-ce pas ? Cependant, permettez-moi de vous demander ce que vous ferez de cette bourse si je venais à vous la donner ? Rien ne me garanti qu'elle quittera vos main."

L'elfe savait parfaitement qu'il était vainc de vouloir persuader un nain. Ces êtres étaient comme leur élément : dur comme la roche.
Tout en parlant, Skull avait sortit son épée, tirant lentement cette dernière de son fourreau dans un long bruit métallique qui aurait pu paraître menaçant. Ce son de métal le stimulait et le mettait plus dans l'ambiance du combat.
Tenant fermement son épée de métal mauve, il dirigea la lame vers le bas. Il en profita également pour activer sa puissance magiques.
Ne bougeant pas d'un centimètre, il regardait fixement ses deux interlocuteurs, qui au final étaient très semblables à de vulgaires truands, à l'affût du moindre geste.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Mar 9 Fév - 19:21







Le masqué et la griffue



Mmpfff. Notre opposant ne semblait visiblement pas d'humeur à coopéré. Soyons honnête, une fois n'est pas coutume, la discussion ne m’intéressait guère, cependant, elle m'agaçait. Ce n'était rien qu'une perte de temps... Aucun d'eux n'allait vraiment faire quelque chose d'utile avec cette bourse de tout façon. Hein ? Est ce que j'aurai fait mieux ? Sans doute pas. J'aurai dilapider cet or dans des bouteilles sans doute... Mais en tout cas, je ne me serais pas battu pour, ou alors ça n'aurait pas duré aussi longtemps. Bientôt, la voix de notre interlocuteur retentit de nouveau.

"Il semblerait que nous soyons dans une impasse. Vous voulez la bourse, et je la veux. Vous et moi savons pertinemment que le principe maintient cette querelle plus que l'or, n'est-ce pas ? Cependant, permettez-moi de vous demander ce que vous ferez de cette bourse si je venais à vous la donner ? Rien ne me garanti qu'elle quittera vos main."

Mmm... On ne lui avait jamais dit que la curiosité était un vilain défaut ? D'autant que Phil n'était pas du genre à répondre aux questions. Pas quand cela concerné ses affaires en tout cas. Même moi j'ignorais ce qu'il faisait de l'or que je lui permettais de gagner. Bon, le sujet n'était pas franchement fait pour attiré mon attention mais bizarrement, j'avais du mal à imaginer Phil avoir une salle remplit d'or dans lequel il se roulait à longueur de temps. Je le voyais plus comme un investisseur qui plaçait son argent où il le fallait, quand il le fallait. Mais là n'était pas la question.
Un tintement métallique me fit tilter. Notre opposant venait de sortir sa lame. De mes yeux luisants, je me mis à la fixer, sans dissimuler le sourire carnassier qui se dessinait sur mes lèvres, laissant apparaitre mes canines. Oooh... Avait-il donc tant hâte de mettre fin à ses jours ? Phil quant à lui fixa la lame d'un air monotone, il fixait l'épée comme s'il s'agissait d'un vulgaire cure dent. Décidément, ce nain avait un sang froid qui me surprendrait toujours.

- Et bien... Contrairement à ce que vous semblez penser, vous n'êtes pas différents qu'un quelconque voleurs sans valeur. A peine quelqu'un commence-t-il a vous tenir tête que vous sortez déjà votre lame. Je me demande bien pourquoi ? Vous vous sentez menacé mon ami ?

Un gloussement amusé sorti de ma gorge. Une seconde avant j'avais envie d'en découdre mais la phrase de Phil me fit presque pitié pour notre voleur. Cependant, je ne baissais pas ma garde, la remarque allai peut être suffisamment l'énerver pour qu'il nous attaque. Enfin... Pour une fois, je ne serais pas celle qui aurait démarré les hostilités.

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Jeu 11 Fév - 13:54

En sortant son épée, Skull vit le regard que jeta la Shapeshifter à cette dernière. Un regard visible à des kilomètres ! Ses yeux en brillaient presque dans le noir. La réelle question était de savoir ce qui les faisaient briller : la convoitise, ou la satisfaction de savoir un combat en approche ?
L'elfe n'eut pas le temps d'y réfléchir car le nain prit la parole :

"Et bien... Contrairement à ce que vous sembler penser, vous n'êtes pas différents qu'un quelconque voleur sans valeur. A peine quelqu'un commence-t-il a vous tenir tête que vous sortez déjà votre lame. Je me demande bien pourquoi ? Vous vous sentez menacé mon ami ?"

A ces mots, Skull sourit légèrement. Ce nain était un malin. Il avait l'intention de ne pas lâcher prise, au point d'en venir aux mains, mais il était plus que ravi qu'il lui eu donné une excuse pour cela.
Skull se sentait-il menacé ? Pas réellement, mis à part le fait qu'un nain ne l'aborde accompagné d'une acolyte armée pour une affaire qui ne le concernait point et ne voulait pas céder un centimètre de terrain. Vu comme ça, l'affrontement aurait lieux d'ici peu. Mais l'elfe n'avait pas envi que ce nain ai la joie de dire qu'il n'était pas celui qui l'avait déclenché.
Mettant la lame de son épée sur son épaule, Skull argumenta sur un ton qui se voulait plutôt compatissant, sans nulle trace de menace.

"Le devrais-je ? Vous vous présentez à moi, chargez d'un but qui n'est nullement votre affaire, accompagné d'une amie armée, et si je ne m'abuse qui a plus que hâte de passer à l'action. Vous ne connaissez pas mes causes, et si je vous les présentais, vous diriez que vous n'êtes pas censé me croire. J'admet que je ne vois-là que le profil d'un malandrin qui cherche le conflit. Qui me dis que vous n'êtes pas vous-même un truand attiré par le doux bruit de l'or ? Moi non plus, je ne suis pas censé vous croire."

Skull poursuivit en haussant les épaules :

"Que faisons-nous, alors ? Il me semble que vous êtes comme moi : homme qui n'aime pas attaquer tant que l'autre ne vous a pas ouvertement déclaré la guerre. Nous n'avons aucune raison de nous battre. Repartons chacun de notre coté, plutôt que d'offrir à cette ville le spectacle de notre petit groupe cherchant à s'étriper."

Pourquoi diable ce nain s'entêtait-il ? Avait-il tant envi de mettre fin à ses jours ? Pour une bourse d'or volée à un riche ?
Tout en parlant, Skull n'avait cessé de surveiller ses deux interlocuteurs. Il n'aimait pas se battre contre des êtres dont il n'avait de raison d'en vouloir. Il lui fallait donc essayer d'être diplomate, et sortir son épée avait été une erreur. Il fallait donc à présent montrer que s'en servir ne serait qu'une lointaine option.
En fixant le regard de la fille-animal, l'elfe crut voir un tatouage...comme ceux que l'on fait aux esclaves.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Jeu 11 Fév - 19:26







Le masqué et la griffue



Je poussais un bâillement sonore. La discussion s'éternisait et apparemment, Phil ne me laisserait pas en découdre. Autant se rendre à l'évidence, j'allais devoir rester là à les regarder se prendre le bec. Mmm... Avec un peu de chance, le temps qu'ils trouvent un accord, j'aurai le temps d'aller me chercher une autre bouteille... Enfin. Je pouvais toujours espérer. Mais à regarder Phil, je me doutais qu'il ne me laisserait pas y aller, il pouvait être tellement rabat-joie...
Je suivit la lame du regard lorsque le voleur la posa sur son épaule. Tiens ? Il avait décidé de ne pas l'utiliser finalement ? Mmm... Un léger sourire apparut sur mes lèvres. Ce n'était qu'une question de temps. Que cela vienne d'un camp ou de l'autre, je doutais que le combat soit évitable.

"Le devrais-je ? Vous vous présentez à moi, chargez d'un but qui n'est nullement votre affaire, accompagné d'une amie armée, et si je ne m'abuse qui a plus que hâte de passer à l'action. Vous ne connaissez pas mes causes, et si je vous les présentais, vous diriez que vous n'êtes pas censé me croire. J'admet que je ne vois-là que le profil d'un malandrin qui cherche le conflit. Qui me dis que vous n'êtes pas vous-même un truand attiré par le doux bruit de l'or ? Moi non plus, je ne suis pas censé vous croire."

Il marquait un point. Je lançais un coup d’œil au nain. Phil semblait peser le pour et le contre. Quand je vous disais que ce nain était du genre à penser pendant des plombes. Ceci dit, cela flatta ma fierté de savoir que je le mettais un peu mal à l'aise. Dommage, la flatterie ne lui sauverait pas la vie si nous en venions aux mains. Il continua :

"Que faisons-nous, alors ? Il me semble que vous êtes comme moi : homme qui n'aime pas attaquer tant que l'autre ne vous a pas ouvertement déclaré la guerre. Nous n'avons aucune raison de nous battre. Repartons chacun de notre coté, plutôt que d'offrir à cette ville le spectacle de notre petit groupe cherchant à s'étriper."

Un spectacle ? Peuh ! Un spectacle sous-entendrait qu'il puisse tenir au moins une seconde, le temps de rendre les chose intéressante. Mais là... Non, dans notre cas, ce serait simplement une boucherie rapide et sans défis. Un petit sourire apparut sur le visage de mon maitre. Il faut croire qu'il avait enfin trouvé de quoi répondre.

- Il est vrai que je ne me suis pas présenter. Ahem. Je me nomme Phil Octète, Azniv de la ville d'Upon. J'ignore si mon nom vous dit quelque chose mais ma famille est plutôt connue pour ses Strucks de combat.


Il fit une légère révérence. Avant de me montré d'un geste de la main.

- Quant à ma camarade qui semble vous mettre mal à l'aise, je vous présente Griffes-Pourpres.

Mes oreilles se redressèrent. Griffes-Pourpres ? Phil ne m'appelait presque jamais comme ça. Il disait qu'il préférait de loin m'appeler par mon prénom que par mon nom de scène. M'enfin, ce dernier étant plus connus, peut être espérait-il que ma réputation de combattante ai un quelconque effet sur le voleur.

- Sans vouloir vous donnez tort, je doute d'être "un malandrin qui cherche le conflit". Après tout, si tel était le cas, il aurait été facile de vous attaquer au lieu de vous parler. Non, je ne suis qu'un humble citoyen qui cherche à faire son devoir en rattrapant un voleur. Ce qui m’intéresse, ce n'est ni la bourse, ni ce qu'elle contient, je n'en aurait aucune utilité. Ce qui m’intéresse c'est ce qu'elle représente. Et dans vos mains, elle représente un objet qui a été volé à son propriétaire de manière aussi fourbe que lâche.

C'est vrai que le coup de pendre un mec par les pieds pour lui voler son argent c'était fourbe. Mais lâche ? Je suppose qu'il parlait du coup en traitre qu'il avait du faire pour le piéger. C'est sur que ce gars ce serait sans doute pas jeté de lui même dans la corde... Donc soit il avait préparé un piège soit... Ooooooh ? Serait-ce possible ? De la magie ? Peut être bien. Enfin, qu'il s'agisse de magie ou d'un piège, ce n'était pas très courageux. Pas que je sois contre les technique de lâche, du moment que ça marche. Mais pour Phil... Ouais, le nain était pas mal contre ce genre de tactique à vrai dire...

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Dim 14 Fév - 13:13

Le nain marqua encore une pause. Décidemment, ce dernier était une personne pensive. Cela ne déplaisait pas à Skull. Il préférait les êtres qui écoutaient plus leurs têtes que leur humeur.
Finalement, le nain décida de répondre :

"Il est vrai que je ne me suis pas présenter. Ahem. Je me nomme Phil Octète, Azniv de la ville d'Upon. J'ignore si mon nom vous dit quelque chose mais ma famille est plutôt connue pour ses Strucks de combat."

A ces mots, Skull grimaça légèrement. Il n'aimait pas beaucoup les Aznivs. Il les considérait très souvent comme des personnes parvenues qui se pensent intouchables juste à cause de leur argent, mais ne pensaient pas une seule seconde ce qu'ils seraient sans leur fortune. Cependant, celui-ci s'était présenté à lui comme à une simple personne. Peut-être ce "riche" était plus sympathique qu'il n'y paraissait. Cependant, ce dernier avait bâti sa fortune en organisant des combats de Strucks. Son argent était gagné au dépend de la vie d'autres personnes...
Le nain poursuivit :

"Quant à ma camarade qui semble vous mettre mal à l'aise, je vous présente Griffes-Pourpres."

"Griffes-Pourpres" ? Il ne s'agissait pas là d'un vrai nom, mais robablement d'un nom de scène. Skull jeta un cou d'œil au tatouage de la soit-disante camarade du nain. Il s'agissait bien d'un tatouage d'esclave. Il s'agissait donc d'une de ses Strucks. Il lui avait d'ailleurs semblé avoir déjà entendu ce nom...surement était-ce une Struck renommée pour plusieurs victoires...Ce Phil espérait-il l'effrayé ? Ce dernier continua :

"Sans vouloir vous donner tort, je doute d'être "un malandrin qui cherche me conflit". Après tout, si tel était le cas, il aurait été facile de vous attaquer au lieu de vous parler. Non, je ne suis qu'un humble citoyen qui cherche à faire son devoir en rattrapant un voleur. Ce qui m'intéresse, ce n'est ni la bourse, ni ce qu'elle contient, je n'en aurait aucune utilisé. Ce qui m'intéresse c'est ce qu'elle représente. Et dans vos mains, elle représente un objet qui a été volé à son propriétaire de manière aussi fourbe que lâche."

Cette tirade donnait matière à réflexion à Skull.
Phil marquait un point en disant qu'il n'était pas un truand de bas étages. Qui plus est, si il s'agissait réellement d'un Azniv, il n'avait nul besoin de l'or, donc ses dires concernant ses motivations quant à la récupération de cette bourse étaient véridiques.
Cependant, un détail fit légèrement rire l'elfe...
Tout en prenant la parole, il rengaina son épée.

"Permettez-moi de me présenter à mon tour. Skull Shadow, défenseur de ses propres idéaux et un des êtres les plus recherchés d'Upon. J'ignore si vous avez déjà entendu mon nom."

Skull était tenté de tendre sa main à Phil, qui s'était avéré plus civilisé qu'il ne l'avait crut, mais il doutait que le nain apprécie une telle familiarité.

"Je vous accorde que je vous ai mal jugé, mais avouez qu'il y avait de quoi se tromper. Cependant, permettez-moi de vous faire remarquer un léger détail. Il n'est pas de votre devoir de citoyen d'arrêter un voleur, mais celui des gardes. Et qui plus ai, vous désirez m'arrêter car j'ai volé. Certes. Remarquez toutefois que nulle personne n'as perdue la vie. Tandis que, pardonnez ma manière de juger votre profession, vous avez vous-même bâti une fortune en mettant en péril la vie de plusieurs êtres, peut-être des dizaines. Combien ont déjà péries pour votre compte ? Alors certes, tout ceci est plus légal que le vol, mais ô combien plus répugnant. Vous ne devez pas avoir beaucoup de scrupules et d'amour propre pour faire cela. Votre famille était connue pour ses combats de Strucks ? Depuis quelle génération ? Probablement suffisamment pour dire que votre fortune est noyée de sang. Sachez que je ne vous insulte pas, je ne fais que dire ce qui est. Pourquoi continuez-vous à autoriser de tels massacres ? N'êtes-vous pas suffisamment riche ?"

Skull ne comprenait pas que l'on puisse aimer les combats d'esclaves. Ces derniers n'avaient qu'une seule motivation : gagner leur liberté. Et les Aznivs s'enrichissait sur ce désir des plus naturel. N'était-ce pas honteux ? Surement plus honteux que de voler une bourse à un riche citoyen.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Dim 14 Fév - 18:31







Le masqué et la griffue



Il y eu un court silence. Oui, encore un... Entre Phil qui m'étais trois plombe à répondre et son opposant qui faisait de même, nous serions encore là au levé du jour. Quoi qu'il en soit, l'homme rangea finalement son épée en se présentant.

"Permettez-moi de me présenter à mon tour. Skull Shadow, défenseur de ses propres idéaux et un des êtres les plus recherchés d'Upon. J'ignore si vous avez déjà entendu mon nom."

Whao. Défenseur de ses propres idéaux et un des êtres les plus recherché d'Upon... Ça va les chevilles ? Nan parce que pour se présenter comme ça. Pfff. Crâneur. Et non, son nom ne me disait rien. Mais ça ne devait pas être le cas de Phil, ce nain savait toujours tout de toute façon... Cependant, il ne fit aucune remarque, laissant le voleur continuer sa tirade.

"Je vous accorde que je vous ai mal jugé, mais avouez qu'il y avait de quoi se tromper. Cependant, permettez-moi de vous faire remarquer un léger détail. Il n'est pas de votre devoir de citoyen d'arrêter un voleur, mais celui des gardes. Et qui plus ai, vous désirez m'arrêter car j'ai volé. Certes. Remarquez toutefois que nulle personne n'as perdue la vie. Tandis que, pardonnez ma manière de juger votre profession, vous avez vous-même bâti une fortune en mettant en péril la vie de plusieurs êtres, peut-être des dizaines. Combien ont déjà péries pour votre compte ? Alors certes, tout ceci est plus légal que le vol, mais ô combien plus répugnant. Vous ne devez pas avoir beaucoup de scrupules et d'amour propre pour faire cela. Votre famille était connue pour ses combats de Strucks ? Depuis quelle génération ? Probablement suffisamment pour dire que votre fortune est noyée de sang. Sachez que je ne vous insulte pas, je ne fais que dire ce qui est. Pourquoi continuez-vous à autoriser de tels massacres ? N'êtes-vous pas suffisamment riche ?"

Je vis un léger sourire apparaitre sur le visage de Phil, un sourire légèrement moqueur. Vous savez, le sourire qu'on arbore lorsque quelqu'un essaie de vous faire la morale sur quelque chose alors que visiblement il n'y connait rien ? Et bien c'était ce sourire là. De mon côté, je ne m'arrêtais pas au sourire, à vrai dire, je me mis même à éclater de rire. Ce mec n'était visiblement jamais entré dans une arène et il n'avait aucune idée de comment cela fonctionnait. Bien sur, il y avait des morts, on ne pouvait le nier, mais ça n'arrivait pas tout le temps ! En fait, c'était même assez fréquent qu'un propriétaire de Struck demande d'arrêter le combat pour éviter les morts. Même à moi, qui ne laissais presque aucun survivant lors de mes combats, il m'étais arrivé plusieurs fois d'être interrompus à cause de ce genre de règles. Bien évidemment, il y avait toujours des propriétaires qui laissaient mourir leurs combattants mais Phil n'en faisait pas parti. Je veux dire... Sérieusement, vous avez une idée du prix que ça coute d'entrainer un Struck pour qu'il soit de taille à tenir dans l'arène. Non ? Moi non plus. Mais c'est cher !

- Allons, allons Griffes-Pourpres, reprends toi, ça ne se fait pas de se moquer ainsi.

Malgré la demande de Phil, je ne cessais de rire pour autant. Le nain sembla abandonner tout espoir de me calmer, retournant son attention vers le voleur.

- Vous n'êtes jamais allé à l'arène n'est ce pas ? Sans vouloir vous manquer de respect, cela se voit : de toute évidence, vous ne savez rien de cet univers.

Phil se racla la gorge.

- Laissez moi donc vous éclairer. Sachez que ma famille n'entraine pas de simple combattants, nous entrainons des Champions. Depuis plus de dix génération et croyez le ou non, mais nos Strucks tombés au combats ne sont pas si nombreux que ça. Ils sont peut être une dizaine à être mort depuis que ma famille a commencé à entrainer des hommes et des femmes pour l'arène. Ce qui, vous me l'accorderez, n'est pas énorme. Quant à ceux morts sous ma tutelle... Il n'y en a qu'un, et il mort de pneumonie, loin des combats d'arènes. Vous ne semblez pas vous rendre compte de l'investissement que représente un Strucks de combat mon cher. Ce ne sont pas des bout de viandes que l'on lance dans l'arène, ils sont entrainé et connaissent bien souvent les enjeux de ses combats. De plus, même lorsqu'ils sont en difficulté, nous ne les laissons pas mourir comme de vulgaire chien, il n'est pas rare qu'un des propriétaire stoppe le combat pour empêcher son Struck de mourir. Et si un propriétaire ne veut pas protéger son combattant alors personne n'y peut rien. Donc non, mon cher, je ne suis pas responsable d'autant de mort que ce que vous semblez penser.

Derrière Phil, je reprenais doucement mon calme. Lorsque j'étais encore jeune, avant que je devienne la Championne de Phil, j'avais entendu beaucoup d'histoire à son sujet et celui de sa famille. Apparemment, ils étaient particulièrement attaché à garder leur combattants en vie et en bonne santé : un combattant heureux et préparé gagne, et donc, rapporte plus. Au début, je trouvais ça scandaleux, mais en grandissant, je me suis rendu compte qu'il s'agissait d'un simple échange : un Struck rapporte de l'argent et son maitre le protège de la mort si le besoin s'en fait sentir. Ni plus, ni moins. En revanche, je ne savais pas ce que faisait Phil de ses anciens combattants, je ne lui avais jamais posé la question... Mais je ne m'inquiétais pas trop pour eux, je voyais mal Phil les tuer ou les revendre.

- Et l'argent n'a rien à voir avec mes motivations pour continuer. Je perpétue ce qui est devenu une tradition familiale. Un jour, ce sera ma fille qui reprendra le flambeau, puis ces enfants et petits-enfants après elle. Peut être n'est ce pas une motivation suffisante à vos yeux mais elle l'est pour moi.


Finalement, le nain fit un léger signe de la main dans ma direction.

- Mais comme vous semblez penser que je suis un entraineur "sans scrupules et sans amour propre", peut-être préfériez vous demander son avis à une personne vivant dans l'arène tout les jours depuis quelques année maintenant. Et au cas ou cela vous effleurerai l'esprit, non, elle n'a pas été dressée pour m'être totalement soumise, si elle veux se plaindre des traitement que je lui inflige, elle le fera. En fait, elle est même plutôt doué pour se plaindre.

Je reniflais. Pour le moment le pire traitement que j'avais eu à subir en travaillant pour Phil, c'était quand il me forçait à sortir. Ça compte ? Bon, il y avait aussi les entrainement mais ce n'était pas des mauvais traitement. C'était une préparation à l'arène et à ses combats.

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Lun 15 Fév - 19:03

D'abord le nain se mit à sourire, puis la dénommée Griffes-Pourpres explosa de rire. Ce à quoi son maître essaya de mettre fin, mais sans y parvenir. Skull haussa un sourcil. Qu'avait-il dit de si drôle ? Cela n'était pas censé se passer ainsi, dans les arènes ? A vrai dire, il n'y avait mit les pieds que très rarement, et à chaque fois, l'un des participants était mort ou gravement blessé. Il fallait croire qu'il n'allait pas toujours de même...
Finalement, Phil s'expliqua :

"Vous n'êtes jamais allé à l'arène n'Est-ce pas ? Sans vouloir vous manquer de respect, cela se voit : de toute évidence, vous ne savez rien de cet univers."

Skull était forcé de le reconnaître, il ne s'était jamais intéressé au déroulement d'un combat de Strucks. Bien qu'il avait longtemps été persuadé que tout se passait comme il l'avait dit précédemment, il comprit qu'il avait dût se tromper...
Le nain poursuivit :

"Laissez moi donc vous éclairer. Sachez que ma famille n'entraine pas de simple combattants, nous entrainons des Champions. Depuis plus de dix génération et croyez le ou non, mais nos Strucks tombés au combats ne sont pas si nombreux que ça. Ils sont peut être une dizaine à être mort depuis que ma famille a commencé à entrainer des hommes et des femmes pour l'arène. Ce qui, vous me l'accorderez, n'est pas énorme. Quant à ceux morts sous ma tutelle... Il n'y en a qu'un, et il mort de pneumonie, loin des combats d'arènes. Vous ne semblez pas vous rendre compte de l'investissement que représente un Strucks de combat mon cher. Ce ne sont pas des bout de viandes que l'on lance dans l'arène, ils sont entrainé et connaissent bien souvent les enjeux de ses combats. De plus, même lorsqu'ils sont en difficulté, nous ne les laissons pas mourir comme de vulgaire chien, il n'est pas rare qu'un des propriétaire stoppe le combat pour empêcher son Struck de mourir. Et si un propriétaire ne veut pas protéger son combattant alors personne n'y peut rien. Donc non, mon cher, je ne suis pas responsable d'autant de mort que ce que vous semblez penser."


Si ce que Phil disait était vrai, Skull avait porté un bien mauvais jugement sur ce domaine. Alors qu'il s'apprêtait à poser une question, le nain continua sa tirade :

"Et l'argent n'a rien à voir avec mes motivations pour continuer. Je perpétue ce qui est devenu une tradition familiale. Un jour, ce sera ma fille qui reprendra le flambeau, puis ces enfants et petits-enfants après elle. Peut être n'est ce pas une motivation suffisante à vos yeux mais elle l'est pour moi."


Mmmm...cela, Skull restait moins convaincu. Certes, il ne pensait pas que cet Azniv lui mentait, mais mieux valait garder à l'esprit une petite ombre de doute. Croire tout ce que l'on vous disait et afficher une confiance aveugle aux dires des autres n'était jamais très bon.
Enfin, le nain termina :

"Mais comme vous semblez penser que je suis un entraineur "sans scrupules et sans amour propre", peut-être préfériez vous demander son avis à une personne vivant dans l'arène tout les jours depuis quelques année maintenant. Et au cas ou cela vous effleurerai l'esprit, non, elle n'a pas été dressée pour m'être totalement soumise, si elle veux se plaindre des traitement que je lui inflige, elle le fera. En fait, elle est même plutôt doué pour se plaindre."

En effet, cela serait une preuve plus recevable. Finalement, Skull lâcha un léger rire.

"Désolé pour la formule "sans scrupules et sans amour propre". Voyez-vous, dans ma jeunesse, je ne suis allé que peu dans les arènes, et les rares fois où je m'y suis rendu, l'un des deux combattants mourait, ou bien finissait avec une blessure grave qui le marquerait à vie. A partir de là, j'étais persuadé que l'issue d'un combat ne pouvait se finir que de ces deux façons possibles. Il faut croire que j'étais malchanceux de n'assister qu'à des duels dramatiques. Cependant, vous dites prendre soins de vos Strucks, soit. Mais qu'en est-il des autres entraîneurs ? Font-ils de même, ou sont-ils sans vergogne ? Permettez-moi de croire que tous de sont pas aussi à l'écoute de leurs combattants."

Skull marqua une pause. Avec tous les combats organisés, il avait du mal à croire que la multitude d'entraîneurs était prêt à dépenser une fortune pour le soin et le bien-être de leurs esclaves. Finalement, il se tourna vers Griffes-Pourpres.

"Comme l'a dit votre maître, vous êtes sûrement la mieux placée ici pour parler de ce genre de sujet. Alors dites-moi, mademoiselle. Quel but vous guide à travers chaque combat ? La victoire, certes, mais à quelle fin ? La liberté, non ? Et si tel n'est pas votre cas, il doit l'être pour beaucoup d'autres, non ? En ce cas, pourquoi désirer la victoire si vous êtes aussi bien traité ?"


Skull avait hâte d'entendre la réponse de l'intéressée. Bien sur, elle pouvait mentir quelques peu pour prendre le parti de son maître, mais il était persuadé que, lorsque l'on se retrouve combattant dans une arène, la seule chose qui peux vous maintenir sur pied, ce n'est pas la satisfaction d'avoir vaincu une adversaire de plus et se contenter de rester en vie, mais bien de vouloir retrouver une certaine liberté, un libre-arbitre.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Ven 19 Fév - 19:07







Le masqué et la griffue



Le masqué émit un petit rire lorsque Phil eu finit sa déclaration. Si le nain n'en montra rien, je me doutais qu'il n'aimait pas ce rire, pas plus que moi. Il me semblait moqueur, trop moqueur.

"Désolé pour la formule "sans scrupules et sans amour propre". Voyez-vous, dans ma jeunesse, je ne suis allé que peu dans les arènes, et les rares fois où je m'y suis rendu, l'un des deux combattants mourait, ou bien finissait avec une blessure grave qui le marquerait à vie. A partir de là, j'étais persuadé que l'issue d'un combat ne pouvait se finir que de ces deux façons possibles. Il faut croire que j'étais malchanceux de n'assister qu'à des duels dramatiques. Cependant, vous dites prendre soins de vos Strucks, soit. Mais qu'en est-il des autres entraîneurs ? Font-ils de même, ou sont-ils sans vergogne ? Permettez-moi de croire que tous de sont pas aussi à l'écoute de leurs combattants."

Je ne pus retenir un soupir. Pfff... Évidemment que tous les entraineurs n'étaient pas comme Phil. Il fallait être idiot pour penser ça ! Il y en avait qui étaient respectueux avec leurs combattants, d'autre qui l'étaient moins, voire pas du tout. Comme partout. Même chez les voleurs. Il y en avait peut être certains qui se croyaient plus noble que d'autres en s'en prenant aux Aznivs, mais au final, la plupart se contentait d'attaquer des innocents sans défense. Au fond, eux aussi avaient pas mal de sang sur les mains... Et ça, notre interlocuteur semblait l'oublier.
Enfin... Le voleur fit une courte pause avant de retourner son attention sur moi. Oh, joie, bonheur et allégresse... C'était moi qui allait devoir traiter avec ce crâneur maintenant.

"Comme l'a dit votre maître, vous êtes sûrement la mieux placée ici pour parler de ce genre de sujet. Alors dites-moi, mademoiselle. Quel but vous guide à travers chaque combat ? La victoire, certes, mais à quelle fin ? La liberté, non ? Et si tel n'est pas votre cas, il doit l'être pour beaucoup d'autres, non ? En ce cas, pourquoi désirer la victoire si vous êtes aussi bien traité ?"

Je lâchai un petit rire moqueur avant de répondre.

- Vouloir gagner, c'est comme pendre les gens par les pieds, c'est un passe-temps comme un autre non ?


S'en suivit un silence un peu pesant. Quoi ? Je n'avais rien à ajouter. Je n'aimais pas parler, ça, c'était le truc de Phil. De mon côté, je préférais largement l'action ! Ceci dit, le nain brisa le silence rapidement.

- Je pense qu'il attend une réponse un peu plus développée.


- Il n'y a rien à développer. Je reste dans l'arène parce que j'aime ça. J'aime me battre et j'aime gagner. Ce n'est pas bien, ce n'est pas héroïque et ce n'est même pas glorieux. Mais c'est ce que je fait le mieux, c'est ce que je suis. Et si il est vrai que mon but final est la liberté, c'est loin d'être le cas de tout le monde à l'arène, pour la plupart cette vie leur convient. Et puis regarde moi bien le masqué.


Sur ces mots, je sortis mes griffes d'acier affichant un léger sourire qui n'avait rien de rassurant.

- Je suis une championne d'arène et nous sommes plusieurs à pouvoir arborer ce titre. Nous avons été entrainés toute notre vie dans un seul but, tuer tout ce qui s'oppose à nous. Si nous voulions partir, penses-tu sincèrement que ce serait une poignée de gardes et des Nobles grassouillés qui nous empêcheraient de le faire ?

Phil se racla la gorge en entendant "nobles grassouilliés". Je suppose qu'il n'appréciait pas d'être qualifié ainsi mais il ne fit néanmoins aucune remarque, restant parfaitement silencieux. Ce qui était plutôt rare venant de lui.

© Jawilsia sur Never Utopia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora] Dim 21 Fév - 14:03

Griffes-Pourpres lâcha un rire à la sonorité moqueuse. Cela ne plaisait pas beaucoup à Skull, mais il se dit qu'il ne fallait trop attendre de finesse et de diplomatie de la part d'une combattante de l'arène.
Cette dernière répondit :

"Vouloir gagner, c'est comme pendre les gens par les pieds, c'est un passe-temps comme un autre non ?"

L'elfe sourit derrière son masque. Finalement, cette combattante avait un peu plus d'esprit qu'il ne s'y était attendu...Cependant, cela était loin de répondre à sa question...

Après un certain silence quelques peu pesant, Phil rétorqua à sa Struck :

"Je pense qu'il attend une réponse un peu plus développée."

Voila qui n'était pas une mauvaise idée...Griffes-Pourpres répondit sans attendre :

"Il n'y a rien à développer. Je reste dans l'arène parce que j'aime ça. J'aime me battre et j'aime gagner. Ce n'est pas bien, ce n'est pas héroïque et ce n'est même pas glorieux. Mais c'est ce que je fait le mieux, c'est ce que je suis. Et si il est vrai que mon but final est la liberté, c'est loin d'être le cas de tout le monde à l'arène, pour la plupart cette vie leur convient. Et puis regarde moi bien le masqué."


Voila qui était plus clair, et qui confirmait ce que Skull pensait des combats d'arène...par contre, la fin de la phrase de la Struck le fit sourire d'avantage.

"Je suis une championne d'arène et nous sommes plusieurs à pouvoir arborer ce titre. Nous avons été entrainés toute notre vie dans un seul but, tuer tout ce qui s'oppose à nous. Si nous voulions partir, penses-tu sincèrement que ce serait une poignée de gardes et des Nobles grassouillés qui nous empêcheraient de le faire ? "

Cette remarque était fort juste. Les esclaves combattent donc par choix. Cependant, le fait que celle-ci ai sortit ses griffes de métal était assez agaçant, et donnait envi à Skull de ressortir son épée. Cependant, il n'en fit rien. Il lui semblait voir dans les yeux de l'esclave une certaine teinte rouge prouvant que cette dernière ne devait plus être très sobre. Si il sortait son arme à son tour, ce serait l'étincelle que Griffes-Pourpres cherchait pour passer à l'attaque. En réponse à ce comportement provoquant, l'elfe se frotta les pointes de ses gants sur l'armure de son torse, provoquant un léger grincement. Montrer qu'il pouvait garder un sang-froid à toute épreuve pouvait peut-être mener la Struck à réfléchir...
Cessant de limer ses doigts métalliques, Skull répondit sur un ton normal, ignorant les griffes sorties...

"Je concède que finalement, vous et moi ne sommes pas si différents, nous faisons ce que savons faire le mieux, même si ce n'est pas très glorieux. Nous pourrions aisément choisir une autre voix, mais notre volonté n'y est pas."


Il était vainc de demander à Griffes-Pourpres pourquoi elle ne décidait pas de gagner sa liberté en s'enfuyant, la réponse était évidente : tout simplement parce qu'elle ne saurait pas quoi faire de sa nouvelle vie. Elle savait se battre jusqu'à la mort, et les arènes étaient surement le seul endroit où tuer était légal.
Cette question était donc close. Il fallait revenir à leur problême actuel :

"Vous avez donc vos raisons de tuer, comme j'ai mes raisons de voler."

Se tournant vers Phil, Skull poursuivit :

"Puis-je vous demander de me croire sur parole lorsque je vus dis que cet or n'est pas pour moi, et que si il reste entre mes mains, fera plus d'heureux que si il revient à son propriétaire. Il y a assez de pièces d'or là-dedans pour permettre à beaucoup d'habitants pauvres de la Basseville d'améliorer leur vie pendant un bon moment, voir éviter de mourir de faim pour un grand nombre d'entre eux ? Vous n'êtes pas sans savoir que la Basseville est un bon reflet de la pauvreté."

En effet, tel était l'utilisation que Skull prévoyait pour cet or. Bien sur, il ne passait pas son temps à jouer les sauveurs et défenseur des pauvres, mais lorsqu'il volait, c'était juste pour le spectacle, rarement pour son propre compte. Il donnait ensuite les fruits de ses méfaits à d'autres qui en avaient plus besoin que lui. Cependant, il rechignait à se battre contre ses deux interlocuteurs, notamment le nain qui avait de l'esprit, chose assez rare dans cette ville. Peut-être que prouver que de son geste résulterait beaucoup de bien convaincrait-il ce nain qui était loin d'être idiot, mais quelques peu entêté...
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le masqué et la griffue. [PV Keyora]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le masqué et la griffue. [PV Keyora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard
» [Flashback 2012] Bal masqué de la Saint Valentin. [Anja & Lauren]
» Herbert Trottenouille, Le Vengeur Masqué.
» Un bal masqué des plus attendus [Aristocrates + Julia] [27/09/41]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Upon :: Hors Upon :: Anciens RPs-
Sauter vers: